Café poétique - samedi 18 juin à 19h

Marie-Paule Grimaldi, PoèteMarie-Paule Grimaldi, PoèteMarie-Paule Grimaldi, Poète

Archéologie de l'incarnation
Carte blanche à Marie-Paule Grimaldi
Lecture par l'auteur, accompagné par le groupe post-rock GÜ

Tarifs : 10€ - 7€ - 5€

La démarche artistique de Marie-Paule Grimaldi est marquée par la présence scénique où elle offre des lectures et des performances poétiques à la fois sensibles et fortes en intensité. Pour le Centre Europén de poésie d'Avignon, elle propose Archéologie de l'incarnation, où des lectures d'extraits de ses publications et d'inédits seront intercalées d'improvisations aux limites de la transe, laissant jaillir des visions poétiques. Elle sera accompagnée du groupe musical GÜ, qui fait de la performance sonore de style post-rock et qui improvisera pour l'occasion une trame sonore toute à l'écoute de la poésie. Cette création originale sera d'une durée entre 50 minutes et 1 heure.

Originaire de Montréal mais issue d’un peu partout, Marie-Paule Grimaldi publie le recueil Lame crépuscule aux éditions Rodrigol en 2014, et a fait paraître auparavant des poèmes dans des collectifs et revues, dont Moebius No 134 – Littérature et arts martiaux. Elle publie en 2015 une suite poétique Le poème est une île un secret partagé au sein du collectif Kôan aux éditions Éoliennes, situées à Bastia. Sa démarche artistique s’est principalement déployée sur scène, entre autres par les performances d’improvisation poétique Incarne (Festival Phénomena 2014, Festival Dans ta tête 2015), le spectacle Des Filles qui ont de la gueule (Francofolies de Montréal de 2009 à 2011, Festival international de littérature 2012) ou encore la scène slam. Elle compte aussi à son actif plusieurs lectures de poésie, notamment au Festival international de poésie de Trois-Rivières ainsi qu’au Festival de poésie de Montréal. En 2014-2015, pour quatre numéros, elle signe la rubrique Paroles Sauvages dans les pages du Magazine Spirale, où elle recense et réfléchit les voix de la marge ou émergentes. Elle est aussi médiatrice intellectuelle et culturelle auprès de personne en situation d’exclusion, et critique de cinéma et de poésie. Elle a donné des ateliers d’écriture et de slam dans les écoles, en prison et dans des centres d’hébergement, et s’implique dans plusieurs projets d’art communautaire. À l'automne 2015, elle publie le fanzine poétique Fûdosei (médiance) toujours avec Rodrigol, qui lancera aussi en mai 2016 Little Beast, à mi-chemin entre le livre d’art et la BD – une collaboration avec l’artiste Maridza Kim Sarah, signée sous son nom de plume, Map Gri.


Groupe post-rock GÜ

GÜ, c'est la rencontre de trois artistes multidisciplinaires, Olivier Janot (guitare, effets), Caroline Gautier (basse) et Ludovic Monchal (guitare, effets, synthétiseur, batterie), qui entrent en résonance pour créer des performances sonores et des improvisations musicales de post-rock expérimental frôlant le délire, gavées d'intensité, créant des paysages d'ondes à la fois éthérées et telluriques.

Deux autres événements à noter pour Marie-Paule Grimaldi
chez nos partenaires


jeudi 16 juin de 17h à 18h
Librairie Camili-Books & Tea, 155 rue Carreterie

La traduction de la poésie - Comment transmettre le sensible? Discussion-débat avec Camille Vourc’h, libraire à Camili BOOKS & TEA et traductrice, et Marie-Paule Grimaldi, poète, avec le choix de différent exemples poétiques La poésie s'approprie le langage et le réinvente afin d'affirmer une vision du monde et une relation à lui, parfois aux limites de l'indicible. La question de sa traduction est particulièrement délicate : faut-il favoriser le fond ou la forme, alors que celle-ci est pratiquement impossible à rendre mais possède en elle une voix et une sensibilité également significative à l'idée que le poème transporte? De plus en plus d'éditeurs font appel à des poètes au lieu de traducteurs pour effectuer le transfert d'une langue à l'autre, mais faut-il privilégier l'intuition artistique à la connaissance profonde d'une structure linguistique, faut-il choisir?

vendredi 17 juin à 20h30
Partage des Arts, 9-11 rue Saint-Michel

Slam, chanson, poésie et plus si affinités avec Dizzylez, Louis-Noël Bobey et Marie-Paule Grimaldi

Retour au programme